Printemps des poètes

(actualisé le ) par Alexandra Offredo

Voici le printemps des poètes.
Les 5èmes 3,5et 6 ont laissé libre cours à leur imagination lors de la séquence sur la poésie et se sont révélés de vrais poètes.

Quelques métaphores pour commencer :
La neige, c’est un bol de lait glacé.(Jeanne D.)
Un nuage, c’est un mouton qui voyage au gré du vent (Thomas A.)
Le sable est un bain de billes parfumées (Julien s. )
La neige est la longue fourrure des ours polaires (Julien S. )
Le vent c’est de la musique rock and roll.( Chloé R.)
Les nuages ce sont comme des cygnes sur un lac ( Chloé M.)
Les fenêtres sont des trous dans le monde (Marina A.)
Le citron, c’est un quartier de soleil. (Marina A.)
Un nuage est un coussin de plumes.(Mélanie D.)
Le vent est le souffle des anges.
Le soleil est le phare qui guide les nuages.
La lune, c’est un croissant point cuit.(Florent P.)
Dans les extincteurs, il y a un pingouin qui souffle du froid.(Erlé N.)

Et si vos semaines ressemblaient à ceci :

Samedi.
Porte de paris.
Dimanche.
Voyage de l’ange.
Samedi.
Ciel gris.
Dimanche.
Et voilà la pluie.
(Chloé L.)

Lundi, le chant du colibri
Mardi, le ciel est nuageux
Mercredi, tablettes de chocolat
Jeudi, fusées astronomiques
Vendredi, heureuse banalité
Samedi, sortie entre amis
Dimanche, pluie au cinéma
(Florian C.)

Même les expressions de la langue française en perdent le nord :
Hier, j’avais le sourire jusqu’aux pieds
Même si j’ai vu soixante-trois soleils
Et quand je leur ai dit,
Ils sont restés bouche C
J’en mettrai ma main au puits
Que l’expression en prendre soin comme une goutte
Existe.
(Marina A.)

On ne se regarde pas dans le miroir aux alouettes, surtout si on a d’autres chats à fouette, sinon on pourrait bien être la dernière roue du carrosse.
(Naomy H.)

Voilà que toutes les langues se mélangent !
Amor del dia
No me regarde mia
Te adoro without condition
Forever gesund heit (Naomy H.)

Maintenant, ce sont les voyelles qui n’en font qu’à leur tête !
Dans le é de l’été
Dorent les champs de blés,
Des journées ensoleillées
Qui parfument les allées
Et teintent les vergers,
De couleurs dorées, les bruits sont amplifiés,
De sons colorés,
Chantez, dansez,
Petits moineaux, la saison sera bientôt terminée.
Tes paroles traversent le temps. (Jeanne D)

Que peut-on bien trouver dans le sac à dos d’un enfant fuguer ? Louise V. nous l’apprend :
une petite soeur en route, une mauvaise note, un chagrin, des brocolis, une angoisse, le vide, un papa,le souvenir du bonheur, un billet retour...