Poèmes lyriques et engagés écrits par la 3ème 2 et la 3ème 5

(actualisé le ) par Alexandra Offredo

Lisez ces très beaux poèmes écrits en classe après avoir étudié le lyrisme et l’engagement en poésie.

Elle était jeune lorsque tu l’as rencontrée
Elle était si belle quand tu l’as épousée
Son teint était frais, sa robe blanche peu floue
Vous étiez beaux, vous vous aimiez, vous étiez fous

Et l’amour a eu raison de la mort
Mais c’est la mort qui a gagné l’amour

Et un jour ta belle colombe n’arrivait
Plus à voler en direction de ton cœur
Allongée, par sa maladie, le cœur brisé

Et l’amour a eu raison de la mort
Mais c’est la mort qui a gagné l’amour
Lucile D.

Au gré du vent
A la silencieuse mélodie des vagues
J’avoue la vive noirceur de ma rancœur,
Au soleil qui, de ses froids rayons, me nargue,
Lui renvoie uniquement ma douleur.

Au gré du vent, à la froideur du temps,
Et à la violence des torrents

Mais à toi, le démon qui m’as abandonné,
Je ne puis rien offrir qui provienne du cœur,
Car il s’est fermé depuis que tu l’as volé.

Au gré du vent, à la froideur du temps,
Et à la violence des torrents
Florian P.

La pluie de la guerre
Il faisait froid, les hommes pleuraient,
Il faisait froid, la vie les abandonnait,
Il faisait froid, et comme la mort chantait,
Je m’endormais sous le parapet.

Nous étions tout trempés,
Et nous sentions aussi forts que des chiens mouillés.

La peur de mourir nous a tous changés,
La peur de mourir nous a rendus cinglés,
Et moi je me réveillai tel un chien enragé.

Nous étions tout trempés,
Et nous sentions aussi forts que des chiens mouillés.
Nicolas F.

Nos rires, nos jeux, nos blagues, tout cela est fini,
Tu m’avais dit : « Je serai toujours ton ami »
Nous étions comme frères, tu étais de la famille
Je te faisais confiance et toi tu m’as trahi.

Toi tu es allemand mais moi je suis juif,
Nous étions amis, cela est fini.

Un jour un soldat a arrêté ma grand-mère
Maintenant tu es de ton côté moi du mien
Car j’ai appris que ce soldat était ton père

Toi tu es allemand mais moi je suis juif,
Nous étions amis, cela est fini.
Valentine G.

Jamais je ne pourrai dormir tranquille tant que
Persistera cette injuste inégalité
De pouvoir tué les autres races ou autres ethnies
Et d’avoir l’audace de prétendre les protéger

Jamais je ne pourrai dormir tranquille tant que
Cet océan de larmes et ces cascades de sang
N’auront pas cessé d’être encore d’actualité
J’espère que ça finira avec le temps

Jamais je ne pourrai dormir tranquille tant que
Ces ingrats d’arrivistes n’auront pas cessé
De brûler le Darfour sans la moindre clémence
Et repousseront sans cesse la liberté
De leurs desseins et leur ouverte insouciance.
Clément A.

Jamais je ne pourrai dormir tranquille tant que
Le monde sera en guerre en Iran,
En Afghanistan, au Moyen-orient, en Irak
Par tous les temps, les ouragans et les vents.

Jamais je ne pourrai dormir tranquille tant qu’
Il y aura des enlèvements et des gens
Méchants, ignorants et inconscients autant que
Fous, lâches, cruels, impulsifs à chaque instant.
Elisabeth B.

Jamais je ne pourrai dormir tranquille tant que
Chanteront les canons siffleront les obus
Tomberont un par un les hommes de cette queue
Festoieront les vainqueurs pleureront les vaincus

Jamais je ne pourrai dormir tranquille tant que
S’effondreront tous les piliers de notre paix
Apparaîtront sur cette terre bien trop de plaies
Qui viendront de l’ombre aussi vite que des geais

Jamais je ne pourrai dormir tranquille tant que
Seront portés par des vents obscurs sur Terre
Ces maudites graines d’où germe la colère
Et d’où naissent les maux amenant la guerre
Emmanuel A.

Jamais je ne pourrai dormir tranquille tant que
Les gens qui ont pour territoire un simple trottoir
Subiront les regards et la pitié de ceux
Qui ne seront jamais autant malheureux.
Marine R.

Jamais je ne pourrai dormir tranquille tant que
Les bombes continueront de siffler chaque nuit
Tant que persisteront ces grands cris horrifiques
Tant que des femmes s’inquièteront pour leur mari

Jamais je ne pourrai dormir tranquille tant que
Des crimes seront commis contre ma nation chérie
Que des gens seront jetés dans les précipices
De l’injustice et que d’autres en seront plus riches.
Bastien P.

Jamais je ne pourrai dormir tranquille tant que
Des hommes s’entretueront aux quatre coins du monde
Que l’on continuera de construire des tanks
Et que des villages se trouveront plongés dans l’ombre

Jamais je ne pourrai dormir tranquille tant Que
Tant de grandes forêts seront à l’agonie
Que se teinteront de noir les mers et les océans
Qu’on polluera cette terre qui pourtant nous nourrit

Jamais je ne pourrai dormir tranquille tant que
Chaque jour des personnes délaissées mourront seules
Que d’autres auront faim pendant qu’ici on jette le pain,
Il faut agir vite le monde le monde court à sa fin.
Claire D.