La plume magique (4)

(actualisé le )

            Le soir même, le prince fit ses bagages. Ne sachant pas combien de temps le voyage à la recherche du remède durerait, il n’emmena que le nécessaire. Dans son baluchon, il prit une couverture en laine, un couteau, un chapeau en paille, une corde, une gourde d’eau et enfin, quelques provisions.

Le lendemain matin, à l’aube, il chevaucha son bel étalon bai et entreprit sa quête. Il traversa montagnes et vallées, déserts brûlants et plaines arides.
Le soir venu, il s’arrêta dans un petit port de pêche pour passer la nuit. Le lendemain matin, avant de reprendre sa route, il fit le tour du port et rencontra un pêcheur qui lui demanda :
« Que faites-vous ici ? Et qui êtes-vous ?
- Je suis le fils du roi et je suis à la recherche de la Plume Magique pour guérir mon père qui est très malade.
- Mais je sais où se trouve cette plume ! Elle demeure dans un souterrain. C’est le souterrain d’Himaya qui se situe dans une île en plein milieu de l’Océan Pacifique, répondit le pêcheur.
- Pouvez-vous m’y emmener ? En échange, je vous promets dix écus d’or. »
Le pêcheur accepta, prit son petit bateau et ils se mirent en route. Sur le chemin, ils rencontrèrent d’horribles créatures, aux tentacules gigantesques. Le prince, très bon lanceur envoya quelques-unes de ses provisions loin de la barque. Les monstrueuses créatures s’éloignèrent petit à petit de l’embarcation pour aller dévorer la nourriture. Les deux complices fous de joie continuèrent leur chemin en direction de l’île. A la fin de la journée, ils étaient arrivés. Ils dormirent sur le sable jaune sous une pluie d’étoiles. Le lendemain, le pêcheur décida de rentrer chez lui car sa femme avait besoin de poisson frais. Avant son départ, le Prince lui remit les dix écus d’or promis.

            Pendant la journée, le Prince fit le tour de l’île et s’aperçut qu’elle était peuplée de minuscules petits humains très intelligents. Par la suite, il apprit que c’était la tribu des Miniboys. Il fit connaissance avec le chef de la tribu qui était un homme remarquable. En lui racontant son histoire, il convainquit le chef de l’aider. Après avoir déjeuné, ils commencèrent leurs recherches. Les Miniboys leur donnèrent des provisions. Ce ne fut pas difficile d’arriver devant la salle contenant la plume, car Otchiboy, (c’est ainsi que se prénommait le chef) connaissait le souterrain comme sa poche. Mais la porte était gardée par un dragon bariolé cracheur d’eau. Dès qu’il les aperçut, il les bombarda.
Mais Otchiboy et le Prince avaient déjà prévu un plan. Ils attachèrent leurs provisions au bout de la corde et la fixèrent dans un endroit où le dragon pouvait la voir mais où elle lui était inaccessible. Pendant que le dragon la regardait, le Prince lui trancha la tête. La bête mourut sur le coup. Le prince put donc prendre possession du trousseau de clés autour du cou d l’animal. Ils s’aperçurent soudain que le trousseau était accroché à une chaîne reliée à une herse et que, lorsqu’on retirait le trousseau du cou du dragon, la corde se détendait, et la grille se refermait petit à petit. Ils durent se dépêcher de trouver la bonne clé qui ouvrait le coffre renfermant la plume car une fois que la herse est fermée, il faut attendre un an pour qu’elle s’ouvre à nouveau. Le Prince et Otchiboy commencèrent aussitôt à essayer toutes les clés. Voyant que la herse se fermait de plus en plus, et qu’ils ne trouvaient toujours pas la clé, le Prince décida de s’enfuir le premier avant que la herse ne condamne l’entrée. Otchiboy parvint à ouvrir le coffre, s’empara de la plume et s’enfuit par l’un des espaces de la herse. Ils rentrèrent sans difficultés, victorieux et fous de joie. Après une bonne nuit de sommeil, le fils du Roi construisit un radeau avec un tronc d’arbre creusé, aidé des Miniboys, pour rendre chez lui. Quelque temps plus tard, le Prince très ému, fit ses adieux aux Miniboys en leur promettant de revenir les voir très bientôt.
Baptiste, Bastien, Camille, Léonore, Manon C., Pierre.

L’histoire se termine bien ...

L’histoire se termine mal ...